vendredi 5 juin 2020

Abécédaire - Les résultats (1.C)

> Projet / PAO (1.C)

Et voilà les résultats pour la classe de Première. Bravo à eux aussi !
Pour voir les sujets, c'est ici et .

Julien Rivoire

Shiraz Khol

Eléa Courboulex

Florent Moll

Justine Alberto

Emmanuel Delaporte

Yohan Ganelon

jeudi 4 juin 2020

L'image imprimée et publiée

> Technologie (1.C)

1. L’image pixellisée
> Logiciel : Photoshop

C’est une image numérique composée de pixels, c’est-à-dire de points en largeur et en hauteur. Sa qualité dépend de sa résolution. L’image ne peut être agrandie sans perte de qualité.

La résolution s’exprime en dpi (dot per inch) ou en ppp (point par pouce).

La qualité d’une image est définie par sa résolution :
- Haute définition : 300 à 600 dpi (impression de qualité)
- Définition moyenne : 150 à 200 dpi (impression standard)
- Basse définition : 72 à 100 dpi (publication Internet)

Formats :
- PSD : format natif
- TIFF : format d’importation de bonne qualité
- EPS : adapté pour l’impression
- JPG : compressé pour le partage, non adapté pour l’impression
- PNG : adapté pour publier des images sans perte de qualité




2. L’image vectorielle 
> Logiciel : Illustrator

C’est une image numérique composée de formes géométriques appelées courbes de Béziers calculées mathématiquement. Sa qualité reste la même lors d’une réduction ou d’un agrandissement.

Formats :
- AI : format natif
- EPS : adapté pour l’impression
- PDF : format "tout terrain"



Sources : image vectorielle tirée de l'article du site Design et Typo sur la courbe de Bézier. 
Lire l'article ici. Synthèse additive et soustractive sur le site de Jean-Christophe Da Veiga.

Les techniques d’impression, de Gutenberg à nos jours

> Culture des arts visuels (2.CV)




Liens vers la vidéo ici (jusqu'à 17'05).

mercredi 3 juin 2020

Abécédaire - Les résultats (2.C)

> Projet / PAO (2.C)

Et voilà les résultats pour la classe de Seconde. Bravo à eux, c'est très chouette !
Pour voir les sujets, c'est ici et .

Naomi Foucard

Jeanne Ardisson

Vitério Debuyst

Zoé Serra

Lucas Angileri

Rémi Barcella

Carla Romy

Charlotte Sandro

Liantsoa BenLakhal

Marion Polizzi

mercredi 27 mai 2020

Projet de création numérique - Première vidéo du jeu FENRIR

Notre intervenant Matthieu EPP de la compagnie "Rebonds d'Histoires" travail encore sur le projet de création numérique des T.C.

Il manque encore plusieurs cartes et de nombreux réglages sont nécessaires pour la jouabilité, mais voilà d'ores et déjà un aperçu du jeu "FENRIR"...






Vous pouvez retrouver toutes les vidéos Rebonds d'histoires sur la chaine youtube !

jeudi 14 mai 2020

Abécédaire – la suite

> Projet, PAO (2.C - 1.C)

Maintenant que vous avez tous participé à l’élaboration de chacune des lettres de l’alphabet (voir le sujet précédent ici), passons à l’étape suivante.

Toutes les lettres ont toutes été réunies dans un même fichier que vous pouvez télécharger . Elles sont classées dans l’ordre, avec un numéro, puisqu’il y en a plusieurs de chaque. À noter qu’il y a très peu de "K", de "R" et de "Z". Si vous en avez besoin, vous pouvez reprendre de nouvelles photos pour ces lettres spécifiques maintenant que vous savez comment faire. L’objectif est de constituer un abécédaire complet (de A à Z donc) dans une rectangle (format à la française ou à l’italienne) comme dans les deux exemples ci-dessous.






Vous travaillerez sur les logiciels qui vous conviennent, en fonction du matériel que vous avez à la maison. InDesign ou Photoshop seraient parfaits, mais vous pouvez utiliser des logiciels en ligne pour réaliser vos compositions (comme Pic-collage par exemple si vous n'avez pas le matériel à disposition). Quelques contraintes : les lettres ne doivent pas s’afficher de mauvaise qualité (ne les agrandissez pas trop) et il faut varier les tailles de temps à autres pour avoir une composition dynamique.

De retour en classe, les abécédaires seront imprimés et affichés, ce sera nos travaux de confinés…

- Les lettres à télécharger sont disponible ici.
- D'autres exemples .

mardi 12 mai 2020

Texte animé - réalisation d'un Folioscope

Toujours autour du projet Circo, petit exercice d'animation du titre pour les 2.C...

Pour l'introduction et l'apparition du titre CIRCO, on vous demande :
  1. Composer le texte dans une typographie dynamique et adaptée.
  2. Animer l'ensemble en réalisant un folioscope.


Les consignes ci-desous :

Les principaux principes d'impression

> Technologie (T.CV)

Aujourd’hui, plusieurs méthodes existent pour reproduire un document. Le graphiste choisira alors une technique appropriée au projet qu’il aura à réaliser. Le terme « impression » vient du mot « pression » car la plupart des techniques de reproductions nécessitent une pression du support entre la forme imprimante et un tablier de contre-pression.


Schémas : Roman Reka

jeudi 7 mai 2020

La couleur

> Techno (2.C)

1. La synthèse additive



Notre œil perçoit des couleurs grâce à la lumière. Sans éclairage, tout apparaît sombre et noir, alors qu’avec trop de lumière, les choses sont lumineuses et blanches.

Les couleurs perçues sont dites « couleurs/lumières » car elles sont la réflexion de la lumière dans notre œil.

Les couleurs/lumières primaires sont le rouge, le vert et le bleu (RVB).

La somme des couleurs/lumières donne du blanc (de la lumière).
L’absence de couleurs/lumières donne du noir (de l’obscurité).

En optique, ces relations sont appelées la synthèse additive.

Le mode colorimétrique RVB est utilisé dans l’audiovisuel (TV, vidéo, cinéma, etc.),
les arts du spectacle (projections diverses) et l’infographie (tous types d’écran, appareils photo numérique, scanner, etc.).


2. La synthèse soustractive

L’impression de la couleur est le résultat de la superposition d’encres sur un support.

Les couleurs imprimées sont appelées « couleurs/pigments » car elles sont le résultat d’un mélange de pigments colorés.

Les couleurs/pigments primaires sont le cyan, le magenta et le jaune (le CMJ).

La somme des couleurs/pigments donne un noir théorique.
L’absence de couleurs/pigments donne du blanc (celui du support).

En optique, ces relations sont appelées la synthèse soustractive.

Théoriquement, l’encre noire n’est pas nécessaire car le CMJ devrait suffire à obtenir la plupart des couleurs. Mais en imprimerie, l’ajout d’une encre noire permet d’obtenir des noirs plus denses et des images plus contrastées. Ce mode colorimétrique est le CMJN et le procédé d’impression qui en découle s’appelle la quadrichromie.