vendredi 1 juin 2018

Le pop art

Le pop art est, comme son nom l'indique, un des courant artistique les plus populaires du XXe siècle.
Il exploite les objets et médias populaire à partir des années 50.

En Angleterre :

When I was a rich Man, E. Paolozzi
Le mouvement apparaît à Londres en 1952 avec le groupe " The Independent Group" constitué de jeunes peintres, sculpteurs, architectes et auteurs.

Lors d’une réunion , l’artiste sculpteur Eduardo Paolozzi a présenté une série de collages intitulés « Bunk » qu'il avait assemblée durant son passage à Paris entre 1947-1949.

Parmi ses collages, le mot POP apparait et donnera son nom au courent artistique, repris notamment par le critique d'art Lawrence Alloway.








Richard Hamilton, autre artiste du groupe reprend ce mot pop, sous forme de sucette géante dans son collage « Au fait, qu'est-ce qui différencie et rend les foyers d'aujourd'hui si attirants »
Just What Is It that Makes Today's Homes So Different , So Appealing?, R. Hamilton, 1956

Il y ajoute une multitudes d'objets qui symbolisent la société de consommation :
  • L’aspirateur est un objet du quotidien, il montre la relation avec la publicité.
  • Le journal est un outil médiatique, il relate les informations.
  • La télévision est allumée.
  • Au plafond, une image du cosmos est représentée cela montre l’idée de la conquête de l’espace.
  • Le tapis reprend les compositions de Jackson Pollock, il s’agit d’une critique importante de l’expressionnisme abstrait américain.
Ce collage très critique est considéré comme oeuvre révélatrice du mouvement : il s'amuse et dénonce tout à la fois la société de consommation.

Aux U.S.A. :

Avec un contexte socio-politique favorable, c'est au Etats-Unis que ce mouvement va prendre la plus grande ampleur...
En 1960, John Fitzgerald Kennedy est nommé président des États-Unis. Il entre en fonction le 20 janvier 1961 (il  sera assassiné à Dallas le 22 novembre 1963).  Il entreprend plusieurs réformes sociales.

Retroactive 1, R. Rauschenberg, 1964

A travers ses discours, il instaure « l’american way of life » :
Le rêve américain : la vie, la liberté, la recherche du bonheur.
Entre 1962 et 1969 : les foyers s’équipent de télévisions, cela favorise un nouveau mode de vie.  Les centres commerciaux et supermarché se développent... c'est la consommation de masse.

Le pop-art américain s’inspire de la culture de masse et de la société de consommation.
La publicité, les médias, la bande dessinée et la télévision vont être à la fois les sources d’inspiration et les cibles de ce mouvement.


jeudi 24 mai 2018

Ulysses - Résultats

> Projet (2.C)

Voici les planches de recherches pour la création des futurs Ulysses du lycée qui permettront aux élèves d'illustrer une critique d'oeuvre au CDI ou en Lettres/Histoire. Pour voir le sujet, c'est . On attend la rentrée avec impatience (si si...) pour finaliser tout ça en PAO.







Voir les autres Ulysses :

La sérigraphie - contrôle

1. Expliquez le principe de la sérigraphie : (2pts.)
    - comment l’encre se reporte sur le support,
    - avec quels moyens mis en œuvre.

2. Expliquez les quatre étapes nécessaires pour imprimer un tee-shirt en sérigraphie. (2pts.)

3. Si vous deviez imprimer un verre à boire de forme cylindrique, pourquoi faudrait-il
    choisir la sérigraphie ? Expliquez le procédé d'impression. (2pts.)

4. Pour une affiche en trois couleurs, combien de cadres seront nécessaires à l’impression ?
    Expliquez votre propos. (2pts.)

5. Quelle est la qualité principale d’une impression en sérigraphie ? (1pt.)

6. Et quel est sont défaut principal ? (1pt.)

La couleur - contrôle

1. Expliquez le principe de la synthèse additive. _/2pts.
2. Comment s’appelle le mode colorimétrique qui en découle ? _/1pt.
3. Dans quels domaines utilise-t-on ce mode colorimétrique ? _/1pt.
4. Expliquez le principe de la synthèse soustractive. _/2pts.
5. Comment s’appelle le mode colorimétrique qui en découle ? _/1pt.
6. Dans quels domaines utilise-t-on ce mode colorimétrique ? _/1pt.
7. Et pourquoi est-on obligé d’y ajouter une encre noire ? _/2pts.

E6 - préparation de l'oral

Quelques conseils pour réussir votre oral E6 - soutenance du dossier d'arts appliqués.


Détendez-vous : 

Dans le cadre d’un CCF, les membres du jury sont particulièrement bienveillants : leur objectif premier est de vous écouter, de vous comprendre pour pouvoir vous évaluer.

La tenue : 

Ni trop, ni trop peu (ce n’est pas une soirée, pas un mariage, pas non plus un pic-nique à la plage !!!)

Le bon timing :

Salutations
> 10 secondes

Introduction (Nom, age, formation, sujet de l’oral)
> 30 secondes

Plan (Thème, problématique, domaine des arts appliqués, sans détails)
>20 secondes

Présentation du thème (Ce qu'il évoque en général, ce qu'il évoque pour vous et ce pourquoi vous l'avez choisi, soyez pertinent, c'est ce qui vous distingue des autres candidats)
>30 secondes

Présentation de la problématique (énoncé de votre démarche de recherche QQQOCP, insistez sur le problème à résoudre, le contexte, et le public concerné, soyez clair et précis pour captiver votre jury : c'est à ce moment que vous lui donner envie d'en savoir plus ou non... )
> 1 minute

Présentation didactique des recherches (que l'on comprenne votre logique)
> 1 minute 30

Argumentation du projet final (les points forts, mais aussi les limites ou difficultés)
> 1 minute 30

Conclusion (Ce qui, au delà du design de communication vous a plu dans la découverte des arts appliqués)
> 30 secondes

Réponses aux questions du jury
(il ne s'agit pas de piège, simplement des informations complémentaires sur votre projet, et une évaluation de vos connaissances dans les différents domaines des arts appliqués.)
Le jury peut vous demander de citer des exemples ou des références en rapport avec votre thème.
Il peut vous questionner sur les aspect technique et la faisabilité du projet.
Ou encore vous inciter à une reflection plus large pour enrichir votre projet.

> Quelques minutes

Herbie Hancock / Affiche DKNG - Résultats

> PAO (1.C)

Résultats (inachevés) de l'exercice tout en autonomie sur l'affiche "Herbie Hancock" réalisée par les studios DKNG. Voir le sujet ici.

Lucka Cesari



Benjamin Connor
 
Clarisse Rovera






Voir les autres projets :

YSL - résultats

> PAO (1.C)

Résultats de la préparation au CCF de mercredi prochain.
Le sujet .

Astrid Montérémal

Benjamin Connor

Clarisse Rovera













































































































Les autres affiches :

vendredi 18 mai 2018

Abstraction

Qu'est ce que l'art abstrait :
On parle d'abstraction dès lors que l'oeuvre ne représente rien de particulier, ni paysage, ni personnage, ni objet ni aucun autre élément identifiable. L'art abstrait cherche simplement à susciter une émotion par l'agencement des formes, des couleurs et autres constituants plastiques de l'œuvre.

C'est au début du XXe siècle que se développe l'abstraction, par les recherches simultanées
de V. Kandinsky ; K. Malévitch ; S & R. Delaunay.
Ces artistes s'intéressent :

  • aux contrastes simultanés des couleurs;
  • au rythme;
  • au jeu et à l'articulation des formes dans l'espace;
  • au déploiement des lignes sur la toile.
L'explication vidéo ici


On distingue deux grands registres de l'abstraction : 
l'abstraction géométrique, et l'abstraction lyrique.

jeudi 17 mai 2018

La sérigraphie

> Technologie (1.CV)

Vidéo pour un Tee-shirt « une couleur » ici.
Vidéo pour une affiche « trois couleurs » .
Vidéo pour un Tee-shirt en quadrichromie aquí.






















































Ce procédé d’impression s’inspire du principe du pochoir.

« Séri » vient de « soie », car à la base, la forme imprimante (appelée écran) est un filet de soie tendu sur un cadre rigide. Aujourd’hui, la maille de ce filet est synthétique ou métallique. L’encre se reporte sur le support à travers les mailles de l’écran qui comporte des zones obturées et des zones non obturées.

Étapes d’impression :
  1. Placer le support sur le tablier de contre-pression puis caler l’écran sur le support. 
  2. Étaler manuellement ou mécaniquement l’encre à l’aide d’une racle. 
  3. L’encre traverse l’écran au niveau des surfaces non obturées et se reporte directement sur le support. 
  4. Sécher l’impression sur claie (grille) ou dans un tunnel chauffant. 

Dans quels cas choisir la sérigraphie ?
La sérigraphie permet d’imprimer sur tous types de support :
  • Sur différents matériaux : papier, bois, métal, verre, textile, etc. 
  • Sur différentes formes : plates, coniques, cylindrique 
  • Sur différents formats : des grandes affiches en extérieur aux petits visuels sur textile.
Elle permet d’utiliser différents types d’encres (classiques, métallisées, fluo, vernis, etc.). Déposées en grandes quantités, les couleurs imprimées sont vives et d’une grande qualité.

Du fait du procédé relativement artisanal, la sérigraphie ne permet pas d’imprimer en grandes quantités (de 10 à quelques centaines d’exemplaires à l’heure).

Ulysse revient !

> Projet (2.C)

C 2.2 Rechercher des solutions graphiques et confronter les résultats pour choisir une solution
C 2.4 Mettre au point des pré-maquettes à l'aide de matériel graphique traditionnel

Pour le dernier sujet de l'année, nous allons créer des pictogrammes de notation pour les différentes critiques d’œuvres réalisées en Lettres/Histoire pour le CDI.

Quatre pictogrammes sont à réaliser, répartis selon les notes suivantes : 
1."Top", 2."Bien", 3."Moyen", 4."Naze".

Le magazine Télérama utilise Ulysse depuis des années. Ulysse, c'est un petit personnage qui change d'humeur selon la qualité du film chroniqué. "Ulysse" parce que créé par Omer Boucquey, réalisateur de films d'animation français. Ulysse/Omer, Omer/Ulysse, vous captez ? Bref, si vous voulez voir des dessins animés hallucinants d'Omer (Boucquey), c'est , et (soyez attentifs aux expressions des visages).

Les Ulysse d'Omer Boucquey

Ensuite, ce personnage a évolué jusqu'à arriver à sa version actuelle, dessiné par Riad Sattouf, dessinateur de bande dessinée et réalisateur de films tout aussi barrés qu'Omer Boucquey. Rions un peu avec Riad ici.

Les Ulysse de Riad Sattouf

Pour connaître l'histoire et l'évolution complète des Ulysse de Télérama, allez lire l'article du journal Libération à ce sujet .

La méthode de travail :

Dans un premier temps, nous allons nous intéresser au travail du photographe JR, et particulièrement à son projet "Face 2 face".

http://www.jr-art.net/fr/videos/face-2-face

Avec l'aide du logiciel Photo Booth et de l'effet "renflement", vous allez effectuer plusieurs essais en rapport avec les notes 1, 2, 3 et 4 à la manière de JR. Une fois les expressions sélectionnées, vous les composerez sur un format A4 pour les imprimer.

Avec différentes techniques en noir et blanc, vous schématiserez les expressions selon des styles graphiques variés en ayant à l'esprit de les simplifier au maximum.

Procédés techniques : marqueurs, feutres, encre de chine, calque, layout...

À rendre :
- Une planche de recherches sur format A3
- Une planche avec les quatre expressions abouties sur format A3 également

Critères d'évaluation :
- Expressivité des photographies sélectionnées
- Variété des styles graphiques
- Pertinence des pictogrammes choisis
- Qualité de la finalisation